[Visiteur du Graht - Connexion]   

LESTERPS La Croix Pierre

LESTERPS

La Croix Pierre

"Borne du Logis des Granges d'Orillat"

Préambule

C'est dans le cadre de nos recherches sur les mégalithes de Charente limousine commencées au début des années 1980, que nous avons élargi nos investigations en direction des voies romaines et des chemins secondaires de Saint-Jacques de Compostelle, de la région confolentaise.

Ces nombreux itinéraires traversent et sillonnent la région du nord-est de notre département et c'est tout naturellement que nous nous sommes intéressés à ce patrimoine de notre passé.

Empruntés par une foule innombrable de voyageurs et pèlerins, nous savions qu'ils étaient jalonnés de monuments anciens (mégalithes, villae gallo-romaine, abbayes, châteaux, etc...) et qu'il était probable que de nouvelles découvertes nous apparaissent au cours de nos prospections archéologiqiues.

 Nature de la découverte 

 

Cette borne était déjà signalée en 1921, dans l’ouvrage du Commandant de La Bastide sur les voies romaines et mérovingiennes dans le département de la Charente. Cette borne se dresse de nos jours, à proximité de la voie romaine Limoges à Angoulin par Confolens, Ruffec et Aulnay. On peut la voir près de l’allée du château «Des Granges», qui passait à l’origine par la D30.

 

Dans un texte de M. Jacques Dumont "La Terre et les Hommes à Lesterps en 1473", il est précisé que «les possessions de l’abbaye sont cernées, imbriquées dans celles des petits seigneurs laïcs, domiciliés à Lesterps ou dans la paroisse voisine de Saint-Quentin».

 

Le logis des Granges d’Orillat entre dans ce contexte historique. Au XVème siècle, ce logis possédait une chapelle. En 1574 il appartenait à François Paulte, puis changea successivement de propriétaires. Un autre texte nous apprend qu’une maladrerie existait sur la commune de Lesterps, au hameau de Saint-Michel.

 

Bien que nous n’ayons pas retrouvé de texte se rapportant à la mise en place de cette borne, nous pensons qu’elle pourrait avoir été dressée entre les XIIème et XVème siècle.

Elle aurait pu avoir été placée à cet endroit pour marquer les limites entre les propriétés foncières du domaine ecclésiastique de l’abbaye et les possessions des seigneurs laïcs du Logis des Granges d’Orillat.

Il n’est pas non plus impossible que son rôle fût d’informer les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, sur l’emplacement de la maladrerie,  installé dans le hameau Saint-Michel.

 

Membres bénévoles acteurs de cette recherche et de son étude :

Daniel Bernardin - Président du GRAHT,

Bernard Fabre, Alain Texier.

 

 

 

 

 

 

 



LESTERPS

 

La Croix Pierre

 

«Borne du Logis des Granges d’Orillat»

 

 

La Borne Christianisée «La Croix Pierre». 

 

Elle se présente sous la forme d’une stèle proprement taillée de forme parallélépipédique, à la base légèrement tronquée. Il est probable que cette modeste amputation résulte d’un coup laissé par un engin de débroussaillage. Le pied, invisible, est profondément ancré dans le sol.

La partie perceptible de la borne révèle les dimensions suivantes :

Hauteur : 1,05m   Epaisseur Supérieure : 20cm   Epaisseur au centre : 27cm  

Largeur au sommet : 39cm   Largeur de la base : 34cm

La nature de la roche est granitique. Elle porte un décor sur sa face orientée au nord, et une seconde ornementation sur le côté est.

 

Les Décors de la Croix Pierre :

 

Ils sont au nombre de deux et se présentent sous la forme de croix sculptées sur le granit. Elles sont finement ciselées et le tracé est harmonieux. Les proportions sont parfaitement respectées.

 

La croix sculptée sur la face nord :

 

Elle s’inscrit dans un cercle nettement marqué, qui se prolonge par une hampe longue, dont le pied semble se poursuivre dans le sol, jusqu’à l’extrémité de la roche. La Croix est taillée dans un cercle irrégulier légèrement ovale qui lui donne un diamètre horizontal de 34cm et un diamètre vertical de 38cm.

Les extrémités des  quatre bras ne touchent pas le contour du cercle. Le bras inférieur à subit une mutilation. La longueur des bras varie entre 10,5cm et 12,5cm.

La hampe prend naissance sur le périmètre du cercle et se prolonge au-delà du sol visible. A son origine elle s’évase en forme de calice, pour ensuite se rétrécir et tomber vers le sol, en conservant une certaine régularité dans son tracé. Elle mesure 0,57m.

 

La croix sculptée sur le bord est :

 

Elle est différente de la précédente car elle ne possède pas de hampe. Sa taille est également plus petite. Elle a été burinée dans un cercle dont le diamètre est à peu près respecté. Pour le dessin des bras de la croix, l’artiste a respecté  avec précision le tracé, car ils présentent tous, la dimension uniforme de 8cm, pour les longueurs et les largeurs.

 



Note : "

 

 

BIBLIOGRAPHIE

 

Les Voies Romaines et Mérovingiennes dans le département de la Charente

M. De La Bastide,

Bulletins et Mémoires de la Société Archéologique et Historique de la Charente

1921, pages 25-26.

 

La Terre et les Hommes à Lesterps en 1473

M. Jacques Dumont.

 

Les Hôpitaux Médiévaux

 Pierre Boulanger.

 

Châteaux, Logis et Demeures Anciennes de la Charente, Lesterps Les Granges D’Orillat,

M. José Délias, Librairie Bruno Sepulchre, 1993.

 

PHOTOS GRAHT 

 

Daniel BERNARDIN

 

"

Liens Relatifs


Précédent |  Suivant

Temps : 0.179 seconde(s)