[Visiteur du Graht - Connexion]   

PERU CASEVECHJE - PERO CASEVECCHIE Aqueduc/Pont des Moines

CORSE - COSTA VERDE

PERU CASEVECHJE - PERO CASEVECCHIE

Situation

Le site se trouve installé dans une zone encaissée, en milieu forestier. L’accès est particulièrement difficile. Il est intercalé entre les ravins d’Acqua Fisca et de Chiova. Cet ensemble monumental est construit au sud du bourg de Casevecchie. C’est une zone assez encaissée et rocailleuse. Le sol est une succession de plaques schisteuses.

 

Nature de la découverte : « Aqueduc/Pont des Moines – Ponti Di I Frati » 

Il figure sur le cadastre napoléonien de 1868. Il montre, une arche, un conduit d’aqueduc comblé de terre, un tablier en bon état, deux piles dont une culée est sapée à la base côté amont, sur la rive droite. Il a les dimensions suivantes : Longueur = 8,50m   Largeur = 085m.

 

L’Arche :

Côté amont, rive droite, l’arc de front de la voûte se dégrade. L’intrados et l’extrados ont disparu et une partie de l’écoinçon commence à se désagréger. Fort heureusement la construction est bâtie solidement. Rive gauche, l’intrados est intact. Il a conservé sa solidité d’origine. Cette arche  se compose de deux arcs de tête complétés dans la partie centrale par une maçonnerie concrète constituée de galets et de moellons irréguliers. Les pierres sont assemblées soigneusement et proprement scellées. Les moellons utilisés sont de provenance locale. L’enduit de protection est toujours visible en certains  points. La largeur de l’arche est de 3m. La voûte s’élève à 3,30m au dessus du lit du ruisseau.

 

Les piles et Culées :

La culée amont, située sur la rive droite du ruisseau Acqua toti, est le talon d’Achille de l’ouvrage. Assise sur le rocher, sa fondation est sapée à la base et menace l’aqueduc d’effondrement.  Le blocage n’a pas résisté aux attaques des flots charriant les rochers de la rivière. Petit à petit les chocs ont affaibli la culée, dont de nombreuses pierres ont fini par s’arracher. Aujourd’hui, un quart de la culée est absente et le parement de la pile cède à son tour. La culée et la pile amont, rive gauche sont en parfait état de conservation.

Dimensions des Piles :

Hauteur de la pile amont, rive droite : 2,20m

Hauteur de la pile amont, rive gauche : 3,30m

 

Le Conduit de l’Aqueduc :

Le conduit de l’aqueduc est comblé de terre. Il semble avoir perdu de sa profondeur. Sa hauteur est faible. Nous estimons sa profondeur actuelle à environ 25 cm. La largeur du spécus est de 35 cm. Il est construit en moellons de schistes. L’aspect de la pose est régulier et le profil est rectiligne.

 

Le Tablier de l’Aqueduc :

La fragilité du tablier n’est qu’apparente. Le danger d’écroulement qui menace l’édifice dans son entier provient de la faiblesse d’une des culées. Le parement des écoinçons ne se démarque pas de celui des piles. La construction montre une bonne répartition des charges. Le monument a un aspect agréable et possède une certaine esthétique.

 

La Source :

Elle se positionne sur le versant opposé. Lors de nos investigations nous avons retrouvé la canalette qui achemeinait l'eau en direction du pont/aqueduc. Ce conduit se trouvait être en très mauvais état de conservation et en partie comblé par la végétation. Cette dégradation est en partie l'oeuvre de la nature mais aussi des bêtes qui viennent paître dans le secteur.

 

Interprétation et datation :

 Cette arche montre qu’un ouvrage important traversait la forêt, probablement en direction du couvent de Tavagna. Cet Aqueduc suivait la courbe de niveau pour pénétrer sur les terres conventuelles et alimentait en eau potable et domestique le couvent. Deux bassins captaient les eaux. Celles-ci étaient ensuite distribuées sur la propriété, par un système de canalisation. Peut être existe t’il encore, des vestiges de ce système hydraulique, près du logis conventuel. On peut supposer que la date de construction de ce monument est contemporaine du Couvent Franciscain de Tavagna. Nous indiquerons comme datation probable, le XVIIe siècle.

 



Références (bibliographie, archives, photos, photos IGN…) :

Aucune référence bibliographique retrouvée,

Cadastre napoléonien de Pero Casevecchie, année 1868, géomètre de première classe M. Franceschetti.

Image satellite IGN-France, Google 

Photos : Daniel Bernardin

 

Inventeurs du site :        

Daniel Bernardin – Jean-Paul Francesconi – Philippe Perez.



Liens Relatifs


Précédent |  Suivant

Temps : 1.147 seconde(s)