[Visiteur du Graht - Connexion]   

PERU CASEVECHJE - PERO CASEVECCHIE Moulin a eau du Fiume Olmo

 

CORSE - COSTA VERDE

PERU CASEVECHJE - PERO CASEVECCHIE

 

 

« Moulin N°5 de Vignola »

 

Ce groupe monumental est construit au sud-est du bourg de Casevecchie. Il se positionne sur la rive droite du fleuve Olmo, à peu de distance de son confluent avec la rivière Vignola. Il est accroché à flanc de coteau, dans une gorge profonde. Il n’existe plus de chemin pour y accéder. Cet ensemble hydraulique se compose d’un aqueduc ou canalette, d’un grand bassin ou réservoir, qui alimente un moulin complété de dépendances. L’ensemble est abandonné et ruiné depuis une longue période. Il figure sur le cadastre napoléonien de 1868.

Il n’en subsiste qu’une ruine envahie par le lierre, les ronces et les broussailles. Près de lui sur une plateforme élevée se dresse des vestiges de bâtiments domestiques qui ne peuvent pas être les vestiges d’un autre moulin comme pourrait le laisser penser le cadastre napoléonien. Nous n’avons trouvé aucun autre système d’alimentation en eau et pas de meules supplémentaires.

La toiture de ce moulin est effondrée ainsi que le plancher de l’étage. Nous avons relevé la présence d’une meule. La voûte a succombé sous le poids. C’était un moulin à voute unique. La roue horizontale alimentée par la chute d’eau n’existe certainement plus.

 

L’Aqueduc et sa prise d’Eau :

 

La Prise d’Eau :

Restituée sur la carte IGN d’après les données du cadastre napoléonien, elle était positionnée sur la rive droite du fleuve Olmo. Il n’a pas été possible, après de longues recherches de la retrouver.

 

L’Aqueduc :

Cet Aqueduc mesurait jusqu’à son extrémité à l’entrée du bassin, 78 mètres. L’estimation de sa longueur est donc toute théorique, puisque nous n’avons pas situé avec précision le lieu de sa prise d’eau sur le terrain.

Il s’étire sous la forme d’une canalette construite selon deux techniques. Une paroi est taillée dans le flanc du coteau schisteux et l’autre est montée, côté dénivelé, avec un parement en pierre qui a subi plusieurs restaurations.  Ces blocs, de provenance locale, sont irréguliers et n’ont pas fait l’objet d’un tri sélectif. Ils ont été posés en l’état, mais proprement. Le conduit de l’aqueduc est régulier. Sa construction, taillée en corniche, nous laisse penser que ce muret servit de mur de soutènement à la canalisation. A son extrémité, près de l’entrée du bassin, existe deux vannes. La première, est une vanne d’évacuation de trop plein, utilisée lorsque le bassin est rempli, afin d’éviter les débordements. La seconde, est la vanne d’alimentation du réservoir d’eau. Près de l’entrée du bassin/réservoir, les dimensions de l’aqueduc révèlent une hauteur-profondeur de 36cm, pour une largeur de canalette de 30cm.

 

Le Bassin/Réservoir d’Eau :

C’est une réserve d’eau de grandes dimensions. Sa longueur est de 10m depuis la vanne d’alimentation jusqu’à son extrémité opposée, côté rivière, à l’est. La largeur formant un angle droit à cet endroit, est de 3.60m. La paroi de la falaise a ensuite été taillée pour obtenir une forme grossièrement rectangulaire. Cette longueur, rectiligne au départ, se termine en courbe en atteignant le point où se situe la vanne d’alimentation du bassin. Ici la largeur se réduit à 1,30m. La profondeur du réservoir atteint au point le plus haut 1,10m. La contenance de ce bassin pouvait atteindre environ 35 000 litres d’eau.

Il fut construit selon le même principe que l’aqueduc. Côté rivière son mur possède une épaisseur de 0,70m. Il n’a subi aucun dommage.

 

La vanne de vidange ou d’évacuation de trop plein et son empellement :

Ils se positionnent du même côté que la chute d’eau. Cette vanne d’évacuation de trop plein, mesure 0,50m de hauteur sur 48cm de large. Cette vanne était ouverte périodiquement pour assurer l’entretien du bassin, afin d’éviter les dépôts de sable de rivière et de boues diverses. Une fois le bassin vide on pouvait s’assurer de la bonne étanchéité du sol et des parois pour procéder aux réparations, le cas échéant.

 

La chute d’eau :

Elle possède deux systèmes de remplissage. Une alimentation haute lorsque le bassin est plein et une alimentation basse lorsque celui-ci est peu rempli, probablement en période de basses eaux de la rivière Olmo. L’intérieur a été entièrement recouvert d’un enduit d’étanchéité. Un petit couloir d’amenée des eaux est percé dans la hauteur du bassin, sur 1,50m de long, avant que l’élément liquide ne s’engouffre dans la trompe de la chute d’eau. Au-delà de 3m de profondeur le conduit est bouché par les débris végétaux.

 

L’entrée du bassin :

Large de 1,30m, elle est fermée par une vanne d’alimentation.  Celle-ci mesure 44cm de largeur

 

Interprétation et datation :

 C’est un moulin à roue horizontale, unique. Il était alimenté en eau par un aqueduc qui remplissait un grand bassin jouant le rôle de réservoir collecteur. Le niveau de cette réserve d’eau pouvait être à tout moment modifié par un système de vannes et d’empellement placés dans et à l’entrée de celui-ci. Tous les éléments de cet ensemble hydraulique ont été construits à la même époque. 

La datation provisoire de ce groupe monumental, nous parait être de la fin du XVIIIème, début du XIXème siècle. Nous n’avons retrouvé aucun document ancien après recherches et aucune date de construction ou d’occupation n’a été aperçue sur les éléments de construction subsistants.

L’état de conservation du site est très menacé. Il est probable que celui-ci s’aggravera dans les années à venir. Le seul intérêt qui subsiste c’est son principe de captage et d’alimentation en eau, ainsi que l’utilisation de l’énergie hydraulique pour actionner le moulin, qui nous ont permis de comprendre son principe de fonctionnement.

 



Références (bibliographie, archives, photos, photos IGN…) :

Aucune référence bibliographique retrouvée,

Cadastre napoléonien de Pero Casevecchie, année 1868, géomètre de première classe M. Franceschetti.

Image satelliteGéoportail, Google 

Photos : Daniel Bernardin

 

Inventeurs du site :        

Daniel Bernardin – Jean-Paul Francesconi – Philippe Perez.



Liens Relatifs


Précédent |  Suivant

Temps : 0.1265 seconde(s)